Stratégie 2018 / 2019

En 2018 / 2019 nous allons intensifier et poursuivre les projets en cours. En même temps, nous  examinons actuellement les nouveaux projets suivants:

 

Centre d’accueil

Désormais quatre des cinq bâtiments d’une surface globale de 100m2 sont disponibles. L’approvisionnement en eau est assuré et nous avons de l’expérience dans le soin d’enfants traumatisés. Maintenant une augmentation progressive du nombre d’enfants peut se faire.

 

Ateliers pour la formation professionnelle d’adolescents

Le premier projet prévu sur notre terrain est un atelier de couture. De jeunes mères célibataires (entre 14 et 18 ans) auront des cours de couture pour savoir réaliser des vêtements. Il s’agit ici d’indépendance économique et de réduction du risque d’abus pour la mère et l’enfant.

 

Création d’emplois sur notre terrain

Il est prévu de construire un four à bois pour faire cuire du pain. On créera des places pour la formation des adolescents et l’emploi. Aujourd’hui le pain est une denrée rare. On l’apporte dans la région sur de longues distances en provenance des villes.

 

Revenus pour le fonctionnement du centre d’accueil

Des activités telles que l’utilisation d’un four à pain ou la culture de denrées alimentaires pourront rapporter, si elles sont bien gérées, des bénéfices pour financer le centre d’accueil. C’est pourquoi nous étudions d’autres projets identiques.

 

Scolarité

Souvent il n’est pas raisonnable d’éloigner des enfants menacés de leur environnement social. Mais il faut s’en occuper (c’est ce que font les responsables de la protection des enfants) et leur permettre d’aller à l’école. Avec un budget mensuel de 200 Euros, nous pouvons envoyer au moins 20 enfants à l’école.

 

Travail d’enfants dans les mines de Coyah

Un problème presque sans espoir est le travail forcé de petits enfants (extraction de ressources minières et taille de pierres). Nous avons analysé l’état réel et établi en premier lieu un rapport pour les administrations. Nous allons persister et ne plus perdre ces enfants de vue.

 

Renforcement des activités de notre organisme partenaire « Tyabala Théatre »

Notre coopération de longue date nous a appris que ces personnes s’occupent très efficacement et durablement des enfants des rues. Avec une contribution de 150 à 200 Euros par mois, nous pouvons aider à maintenir ces activités et à les augmenter. En contrepartie, « Tyabala Théatre » est prêt à former et employer nos enfants dans la construction d’instruments, la danse et la musique.

 

Consolidation de notre réseau local

Des activités communes en faveur des enfants (soin et insertion dans un environnement social) sont extrêmement efficaces. Il est important de renforcer la coopération et de répartir les responsabilités en fonction des compétences.

 

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

 

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.